• Il va maintenant falloir rattraper son retard... Que s'est-il passé... Après trois semaines intenses à la fac, nous re-vouala en vacances. Oui c'est honteux. Le vendredi soir on fête ça au Palais. Charles, Sarah, Pauline, Anne-Lise, Vince, P'tit Jérémy,Flo, ma Parano, Jérémy, Homme-WahoOuU et... Y'en avait d'autres ? P'tit Jérémy nous a régalé d'une danse country aux petits poireaux sur le désormais très célèbre Tonton Gris Gris, Homme-WahoOuU, aka Timothée pour ceux qui n'ont toujours pas compris, a tapé à la porte en trench Burberry, le fut' remonté, exhibitionniste-staïle. La promo 2007-2008 de la fac de droit, en les personnes de Sarah, Pau, Anne-Lise et mwa-même, a élu le muscat saveur du millénaire. Certaines ne se rappellent plus de la soirée (et non ces personnes ne sont ni Anaïs B., ni mwa-même). Etc, etc jusqu'à 2 heures du matin... Le lendemain soir, soirée loose... Au Palais : Jérémy, Mathieu, Clément (mais pas mon super voisin), Loïc, P'tit Jérémy. Après plusieurs parties endiablées de Keum's nous voilà partis pour le Cadillac... C'est bondé. Forcément on est samedi et c'est le premier jour des vacances. Petit tour au Red... C'est bondé. Finalement tout le monde retourne au Palais et s'ensuit une partie de belote mythique ! Qui durera jusqu'aux petites lueurs du matin, horaire à laquelle chacun est rentré chez soi. Le soleil a décidé de faire sa pause syndicale juste au-dessus de notre charmante région alors on en profite. Crêpe Party mardi après midi après avoir passé la matinée à bosser à la BU. Calage sur la terrasse mercredi et matage de Star Wars épisode 3 avec P'tit Jérémy puis petit repas... à la crêperie mercredi soir. Jeudi matin avec Jérémy on a séché la matinée de travail. Le soir ciné avec « Into the Wild » tous en bande. Vendredi soir je retrouve Léa et Béren chez une copine à elles pour soirée tranquille... Samedi soir tous à Sauveterre. La Parano est rentrée je ne tiens p'us en place ! :-) Pâtes bolognaise + gâteau au chocolat d'Anaïs . En plus on a revu notre « rayon de soleil », c'était le pied ! ;-) Au moment où j'écris ces lignes sur cette virtuelle toile, je suis au boulot. Oui c'est sérieux. Oui je sais. Même que j'ai QUE DE LA BONNE LECTURE dans mon sac !

    votre commentaire

  • La plus belle déclaration du monde...


    "Si l'un de vous touche à Margaux, j'lui coupe la main et j'me br*nle avec!"


    4 commentaires
  • 20

    Eh bien oui, en ce fameuxjour du 13 février 2008 vous vous attendez à... un compte-tendu de ma palpitante vie?
    Ben non.
    J'ai trop la flemme.

    Mais.
    Car, oui il y a un "mais".

    On souhaite un API BEURZDAÏ à Léa
    (Ouais ch'uis sympat', je vous y fais penser, couvrez-mwa de fleurs et de chocolat, je vous aime, oh oui.)

    AAAAAAAH LE COUP DE VIEUX! :-)

    En plus du contenu souhaité par mon texto, j'accompagne ceci de réussite et d'un méga calin de boud'.
    La meilleure chose au monde (d'après l'auteure... :-)...

    3 commentaires
  • Aaaaaaah les fameux bancs de notre bien-aimé amphi 2 !
    Ce froid caractéristique qui nous frigorifie dès 8h du matin, juste après avoir émergés de la couette.
    Ces intempestifs gargouillements qui nous scient le ventre et nous empêchent de nous concentrer sur les passionnants oraux magistraux de nos professeurs.

    Le plus surprenant reste tout de même la matière de « mon collègue et désormais ami, BM pour les intimes ». Retour en 5e avec les chronologies des Rois de France, l'épisode du vase de Soissons, Napoléon et Pépin le Bref.

    A côté, ç'a été gros squattage au Palais.
    Mardi soir Poulet, G. Jérémy et Loïc.
    Mercredi, toute la bande de midi jusqu'au soir.
    C'était folklo et quel bonheur de rentrer chez soir à 18h30 et de trouver du monde à la maison.
    Tellement qu'j'étais contente j'ai failli les honorer d'une danse de la joie.

    Mercredi soir, avec Clément, ou « commente partir à-la-clément quand tu veux pas suivre tes potes ».
    Etape 1 : attendre que tout le monde papote sans se soucier de twa...
    Etape 2 : lancer un « Bon ben salut ! » pas trop fort non plus pour ne pas se faire remarquer
    Etape 3 : prendre la tangente
    Pour parfaire ma culture cinématographique on s'est regardé « Les Visiteurs »... Que je n'avais jamais zieuté de mes globes oculaires. Honteux selon certains.

    Jeudi on a testé les TD de 17h à 20h. C'était chouette.
    On connaît toute la vie de De Gaulle.
    On connaît la symbolique du discours de Bayeux de j'ne sais p'us quand.
    En clair c'était la fête au village.

    Hier, après quelques heures au spa (oh oui tapez-mwa), expédition chez Loïc pour une soirée raclette. 20L d'essence et 2,5kgs de fromage plus tard nous vouala débarqués à  Rochefort.

    Et c'est déjà le plan foireux.
    Loïc a l'appareil à raclette.
    Mais pas les petites choses-machins pour mettre le fromage dedans.
    Loïc a acheté la moitié d'un fromage à raclette.
    Mais ne l'a pas fait coupé.

    P'tit Jérémy et Charles ont pris les couteaux gigantesques-trop-fastoche-pour-couper-avec.
    Jérémy, Sarah et mwa on se tape les p'tits couteaux.
    Forcément c'est du n'importe quoi.
    En lieu et place des belles tranches fines, on excelle dans l'art de tailler des cubes.
    Que même ça rentrera sûrement pas dans l'appareil.

    Anaïs, Homme-WahoOuU et Agnès arrivent, finalement.
    Là quand on veut brancher l'appareil à raclette du voisin et celui de Loïc, ça disjoncte.
    Parce que l'électricité elle aime pas trop qu'on fasse cuir les pommes de terre en même temps.
    'Fin bref, en attendant on attaque le muscat.
    Un verre, deux verres, trois verres.
    Allons fumer une clope.
    A table.
    Bataille de choses-machins pour faire cuire le fromage.
    Raclette minceur avec le chou-fleur.
    Re-clope.

    Calage devant la Star Ac' (oui on l'a fait !), Urban Legend 3 et autres festivités.
    J'endosse le rôle de super-infirmière.
    A 2h tout le monde est chez soi.

    Ouais c'était chouette... :-)


    9 commentaires
  • Après notre retour de Vars nous revouala déjà parties sur les chapeaux de roues en soirée.
    Petit repas au restaurant entre fillettes avant de retrouver la bande de dégénérés qu'on aime quand même bien. :-)

    Un Amour en Cage par-ci, une bouteille de vin qui circule, je capte des conversations avec Alex :
    - Bon les filles vous mettez 2 euros chacune et mwa j'en mets 4, de toutes façons je bois plus que vous !

    - Ooooh Margaux ! T'as gardé tes Moonboots ?!?


    Ha ha haaaaan... Très drôle... Laissez-mwa vous dire que ce sont mes BOTTES EN CAHOUTCHOUC et qu'elles ont sauvés mes pieds au Pays-du-Leprechaun-en-Folie !
    Et même qu'elles sont sublimes.
    Parfaitement.

    On squatte pas mal la cage d'escaliers vu que, malgré quelques résolutions de nouvelle année, personne n'a véritablement arrêté de fumer.
    J'applaudis.
    On observe un individu en polo vert qui se trémousse à qui mieux mieux sur la piste pendant que la chanteuse du groupe sur scène vocifère dans le micro.
    Charles réinvente le jeu des chaises musicales.
    Léa fait découvrir à quelques personnes les vertus dutripotage de ma peau de coude.
    Anaïs apprécie "Padam Padam" d'Edith Piaf.
    Surtout lorsque les paroles ont été changées.

    Puis avec ma Léa on a ramené ma Parano à Montfavet City avant de pointer sur Villeneuve Beach.
    Carrosse est réparé, c'est gentil de demander...
    On se cale, on fume un peu puis... Coup d'œil à nos montres. Il est 4h30.
    Léa :
    - Tu sais qu'on pourrait aller chercher notre petit-déjeuner à la boulangerie en ville maintenant ? Ils sont ouverts !
    - Nooon ! ‘Tais c'est pas raisonnable... Oh et puis marde, on y va !

    100m plus loin...
    - Marde ! J'ai p'us d'essence !
    - C'pas grave, viens squatter chez mwa, on va dormir.

    Dimanche en fin d'après-midi on se retrouve pour un petit tour au Trou de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Lune">la Lune</st1:PersonName> aux Angles avec Béren et son amoureux.
    Après une petite marche, on se cale, on papote dans les volutes de fumée.
    Quand vient l'heure de repartir, Léa et mwa sommes toutes seules.
    - Margaux, tu te rends compte que c'est ici que des nanas se sont faites égorger ?

    J'ai beau être en ballerines, il n'en faut pas plus pour me faire démarrer au quart de tour...
    Le chemin est recouvert de bouses et entourés d'orties ?
    Peu m'importe ! Pas envie de me cramer les pieds, je marche dessus !

    On sort enfin de sous les arbres, la nuit commence à tomber.
    - Je te décerne <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Ballerine">la Ballerine</st1:PersonName> d'Or pour cette performance mon Boud' ! C'est des chaussures tout terrain ?!?

    Ouais la classe, glamour toujours comme on dit !

    Lundi on retrouve les bancs de la fac.
    Avec <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Parano">la Parano</st1:PersonName> on s'est décidées pour un sport ensemble...
    LE BADMINTON !
    Et qu'on me fait courir dans tous les sens sur le terrain, et que j'ai mes courbatures qui se réveillent, qu'importe... JE SURVIS !

    Petit tour chez Voisin number 13, je squatte un peu et puis...
    - Oooh ! Nos résultats sont en ligne !

    Et puis...

    Oui, jouer contrebasses et résonner xylophones, j'ai obtenu mon semestre !

    Je décerne à ma Parano le prix de fouine du siècle.
    Et surtout celui de la GRANDE SUBTILITE.
    Pour plus de détails... Veuillez vous adresser directement à mwa-même.
    Et encore... :-D


    Mardi soir petit film en compagnie de mon Voisin préféré avec un pote et une copine à lui. Expédition au Pathé Cap Sud.
    Clément a une voiture de Papa.
    C'est la classe.
    Sortie de la salle, il est presque minuit.
    La fatigue se lit sur nos visages, nos cernes font coucou à nos mentons.

    Aujourd'hui, petit tour en ville avec Anaïs pour aller épier P'tit Jérémy au magasin de fringues dans lequel il fait son stage.
    Puis Loïc est passé récupérer la paire de gants abandonnée au Palais depuis plus d'un mois.

    A 19h30 j'entends Clément rentrer chez lui, juste avant qu'il ne me harcèle sur msn...
    - J'ai faim ! On va manger chez Laurent ? Y'a François aussi !
    Et c'est parti.
    On boit du vin, on écoute les chansons kitsch du portable de Clément, on regarde « Dismissed » et « Made », on rigole un coup avant de retourner au Palais.

    Vendredi.
    Chez Flo.
    On jouera à Buzz...
     :-)

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique