• En direct laïve du boulot (ben bravo!)

    Mon degré de fatigue se situe à 15 sur une échelle de 1 à 10...
    C'est chaud...
    Tout ça c'est parce que je suis trop occupée * air suffisant * :-)...

    Ma première semaine de boulot s'est terminée dans la joie et l'allégresse...
    - Ben Margaux qu'est-ce que tu fais ?
    - Je continue les traductions...
    - Ooooh mais tu peux arrêter maintenant ! Tu peux y aller ! :-D
    Hourrah !

    J'ai eu un gros coup de blues, le moral au fond des Birkenstock (c'est l'été, on crève de chaud, j'avais quand même pas continuer à porter des chaussures fermées... Militons pour la libération de nos orteils à partir de 25°).
    Léa et Béren étaient sensées être là depuis une heure, et en + aucune nouvelle de l'Amoureux.
    Finalement c'est le grand Débarquement.

    Et piapiapia et piapiapia, et « Et Marjo elle est pas là ? ».
     « Margaux ton bol doseur c'est de la marde ! »
     « Je sais ! :-) »
     « Mais quand est-ce qu'elle crève cette lapine ?!? »
     «  Jamais ! c'est un lapin immortel ! »
     «  Quel âge le lapin immortel ? »
     « 11 ans presqu'et demiii ! »

    Sympathique petit repas :
    - C'est quoi cet accompagnement ?
    - Un « méli mélo de petits légumes » *marque déposée*
    - En tout cas... C'est TRES TRES bon tout ça ! :-D

    Et puis petit tour au marché des artisans dans le véhicule à quatre roues de Béren (un nouveau danger sur les routes de France... :-)
    - Euh Béren...
    - Oui ?
    - Tu veux pas mettre tes feux ?
    - Ah je me disais aussi, c'est bien sombre ici !
    Gasp* ^____^

    Le lendemain, petit tour chez les grands-parents puis arrivage de Flo.
    Bullage autour de la piscine, manger, clopinettes hop hop hop direction centre-ville.
    Rue de la Ré, un mec genre vieux cow boy plante des allumettes dans des pièces, traçant une sorte d'étoile sur le bitume.
    Puis il se met à parler.
    C'est chaud... :-D
    Le voila sortant 4 cigarettes d'un paquet. Il les allume. En sort 4 autres, et les allume.
    MAIS TU VAS LES FUMER OUI ???
    Non... C'est pas dans ses projets.
    Comme il le dit à l'attroupement qui s'est formé autour de lui :
     « Ce tour a été créé il y a 40 ans au Festival d'Avignon. Et c'est un tour complètement débile ! »
    D'accord...
    Il se met à avaler des lames de rasoir.
    Puis il rallume 8 autres cigarettes, après avoir balancé les 8 précédentes...
    Il doit avoir faim, en lieu et place des lames, ce sont les fraises qu'il se met au fond de la gorge...

    On croise parfois des gens bizarres... :-D
    Puis ciné, les dialogues d'Harry Potter sont toujours aussi plats... C'en est consternant, mais au moins on s'fend la poire mouhahaha. :-)
    Et re-petit tour en ville avec Vincent.
    Plus tard je rejoins Olivier qui nous prépare une magnifique assiette de pâtes.
    Merci à Alex (son frère) de m'avoir apporté la boîte de Haribo.
    Je ne remercie la Saloperie en puissance qui a balancé de la Danette au chocolat sur mon t-shirt blanc.
    On a écouté attentivement le feu d'artifice de sa terrasse, sans rien voir, parce qu'on était trop fatiguéééés !

    Dimanche c'est aprem' plage avec Olivier encore.
    1/2h pour trouver une place, puis étalage de corps au soleil.
    Nous n'avons pas changé notre rituel :

    1 – repérage d'un espace libre
    2 – étalage des sacs et des serviettes
    3 – déshabillage afin de ne garder que son maillot
    4 – « viens on va goûter l'eau »
    5 – deux solution : - ouuuh elle est bonne !
                                  - aaaaah pitain c'qu'elle est froide !
    6 – dévorage de sanditcheuh !
    7 – baignade !

    Dans notre cas, elle était super bonne.
    On est toujours aussi peureux l'un que l'autre...
    - Margaux dis-mwa si on a pied !
    - Quedal t'as cas le faire !
    - Allez dis-mwa !!!
    Et là, mû par une colère terribeul, Olivier me coule...

    Oh ça va je plaisante ! :-)

    Mais il m'a coulé. ‘foiré...
    ^____^

    On a de belles couleurs, on s'est tapé les bouchons au retour, on était crevé.
    Une aprem' à la page quoi. :-)

    Retour au boulot.
    Rien de spécial.
    Le soir, resto avec mon Boud' et Poussin (le frère).
    Crêperie d'obèses, puis pot aux Célestins avec Vincent.

    J'ai coupé court aux insistantes demandes d'un vieux à guitare :
    - Allez viens chanter avec mwa là !
    - Non non non
    - Allez après tu seras célèbre, l'Olympia et tout et tout (aaah il vient de me toucher les cheveux là ?!?)
    - Non j'ai déjà du mal à contrôler les effets de foule que je déclenche à chaque passage en ville, je ne cherche pas la célébrité... C'est assez dur au quotidien ! :-)

    Et le voila qui nous fait son récital, il chante faux, on entend rien, c'est la cata.
    Et Vincent se fout de mwa. Bande de salauds...
    A la fin de ses chansons, il revient vers nous.*
    Et mardeuh...
    Un taxage de clopinette et un geste « putain il m'a touché la cuisse l'enc*lé » (ui je suis grossière, parfaitement !), il débarrasse le plancher.

    Vincent :
    - Il t'a touché la cuisse ? T'inquiètes, quand Gaspard et Ben arrive, on va lui casser la gueule !
    C'est mignon. :-D

    Retour maison. Petite pause pas loin de chez le Boud.
    1/4h plus tard je m'écroule dans mon lit.
    Je me lève dans 6h30...

    Voici l'histoire vraie du pourquoi du comment j'ai über sommeil...
    Avouez que c'était palpitant !
    J'en ai encore l'organe vital qui me tambourine le poumon !


  • Commentaires

    1
    chloé (et plus chlow
    Mardi 17 Juillet 2007 à 14:48
    mouarfeuh
    quelle petite vie passionante...^^ c'est dingue comment le soleil ça ramollit le cerveau et du coup les plus petites choses deviennent hyper importantes =D moi mon cerveau est encore trop liquide pour raconter quoique ce soit et n'importe où... bientôt le revival promis =)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :