• Le 22 mars j'étais à Marseille pour voir les Girls in Hawaii avec Flo et ma Parano.
    Les cours ont continué.

    Le 29 mars, on a fêté l'anniversaire de Sarah avec deux tartes aux framboises, 20 bougies et 3 photophores avant de finir au Delirium.

    Le 5 avril, Jérémy a eu 20 ans et les a fêté avec Loïc avec tout plein de gens.
    Dans une grande maison et une petite cellule de prison dans laquelle P'tit Jérémy ne voulait pas dormir. Avec Jérémy on a dormi dans une autre grande chambre avec plein d'araignées.
    Mais l'homme est fort et les a toutes tuées « bon euh... je colle pas le lit au mur au cas où ? », en m'entendant crier à cause de Mathieu « Quoi ? QUOI ? Il en reste encore ?!? Elles sont où ? ».

    Les vacances ont démarré. Avec Léa on est parti à Montpellier voir Marjo pendant deux jours.

    Le 11 avril, j'ai ENFIN regardé « Gilbert Grappe » chez Jérémy pendant qu'il faisait son chapitre sur les pilules contraceptives... J'ai reçu des tas et des tas de textos et ma Chlowi m'a appelée même que la musique était super forte derrière elle « Ben oui ch'uis à Bordeaux et j'écoute Abba dans ma chambre ! ».
    Le soir j'ai bu une bouteille de champagne avec mes parents et Poussin, on a pas 20 ans tous les jours.
    Ensuite on est parti pour <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Guinguette">la Guinguette</st1:PersonName> du Vieux Moulin pour un repas en famille...
    Là-bas... « Voici votre table » mais... pourquoi on nous aurait dressé une table pour 15 ?!?
     « JOOOOOOOYEEEEEEUUUX AAAAANNIVERSAAAAAAAIIIIIRE !!! »
    Ils étaient tous (ou presque) là... Et cachée derrière les garçons, y'avait ma Chlowi... Avec ses yeux qui brillaient et son sourire à fossette. :-)
    Je crie, je pleure, c'trop bow, c'pour mwa...
    Pauline, ma Parano (elle vient de Camden, London ta robe non ? Et ce sont les bottes vintage de ta môman c'est c'la ? ;-), Sarah, Chlowi, Jérémy, Carla ( !), Timothée, P'tit Jérémy, Charles...
    On sert le champagne « Qui n'a pas de coupes ? » « T'occupes Margaux ! Regarde plutôt par là ! », et mes 3 mecs, censés être en pleine révision de concours se pointent... Flo, Alex et Vince.
    C'est un peu difficile à décrire, de toutes façons c'est toujours dans ma tête... :-)

    Chlowi est restée trois jours avec mwa, on a testé mes somptueuses baffles-fleurs et mon non moins merveilleux poste de voiture pour Carrosse, offert par mon amoureux.

    Puis elle est rentrée... :-( On s'est fait de grands signes par la fenêtre du train, on s'est envoyé des bisous, on a maté les gens sur le quai, puis le train a filé...

    Avec les hommes de la famille, nous sommes partis un ouikend en voilier au large de Marseille, à se faire trimballer par les vagues, à cramer au soleil en mangeant le délicieux riz cantonnais préparé par ma grand-mère, à choper le mal de mer en pleine nuit et à rentrer, exténués, dimanche après-midi.

    Le soir-même, veille de la rentrée, on s'est retrouvé en amoureux avec Jérémy.

    Et puis la reprise des cours, et puis les TD qui se terminent, et puis l'été qui pointent son nez. :-)

    (Et merci au P'tit Jérémy pour la photo!)

    1 commentaire
  • En attendant ZE BIG MISE A JOUR, j'annonce au monde entier que cette année point de larmes, point de crises comme ce fut le cas en Irlande!
    Voui voui, faut juste que je me fasse à l'idée qu'à l'avenir je mettrai un "2" et non plus un "1" en écrivant mon âge...
    C'est sûrement le plus dur mouhahaha ;-)

    Et en exclu, la magnifique 205-Ferrari de mon amoureux qui es tout enrhumé...
    (Jérémy)
    (Pas la voiture)
    (Qui est enrhumé)
    (Mais m*rde suivez quoi!)


    5 commentaires

  • Y'a d'abord comment il se remet les cheveux après les avoir attachés.
    Comme il me borde pour pas que j'ai froid quand il s'en va. Même si je dois me relever pour fermer derrière lui.
    Comme il me jette des coups d'œil à
    la BU.
    Comme il me dit « Ecoute bien les paroles Margaux, elle est pour twa cette chanson ! Je suis sérieux ! Ecoute ! ».
    Comme il me chauffe ma place dans le lit pendant que je me lave les dents.
    Comme il me dit, les yeux pleins d'inquiétude « T'es sûre que ça a pas touché derrière J'ai l'impression que la jupe a raclé, non ? »
    Comme il se tourne vers mwa pour me prendre dans ses bras dans la nuit.
    Comme il me fait ses « plus belles déclarations du monde ».
    Comme il me dit « Ooooh, c'est mignon ‘mon cœur' ! ».

    Mais aussi...
     « Alors cet après-midi j'ai mastiqué ma voiture. Il ne me reste plus qu'à la laver, elle va être magnifique ! »
    Comme il s'énerve si on arrive en retard chez le carrossier.
    Comme il me répond « Mdr xpldr méga lol » à un texto giga mignon.
    Comme il me fait la bise devant les autres.
    Comme il s'envoie des roses dès qu'il fait un créneau « Non sérieux je suis un maître ! ».
    Comme il me gratte des clopes « S'il te plait mon amour je t'aime ! ».
     « J'arrive tout de suite » et comme il sonne finalement... Une heure plus tard.
    Comme il me dit « Tu m'appelles pas ‘mon cœur' » quand les autres sont là.

    Fierté oblige... :-)


    2 commentaires
  •  
     
     
     
     
     

    J'aurai pu raconter que mes voisins ont envoyé une lettre au syndic' pour se plaindre de la nuisance sonore exercée par l'alcool, les retrouvailles et les parties de Petit Bac.

    J'aurai pu raconter que le ouikend suivant, pendant une demi-heure, nous étions 16 dans Palais.

    J'aurai pu raconter le repas épique de mardi midi avec Jérémy, Loïc, Poussin et Batiste.
    Et leurs répliques splendides, les mains dans le liquide vaisselle parce que je leur avais ordonné de nettoyer les assiettes :
    - Pff c'est honteux !
    - Ouais on est des soumis !
    - On est invité en plus !
    - Ouais on devrait pas faire la vaisselle !

    J'aurai pu raconter la tentative de « faisage de pop corn » catastrophique avec Clément, voisin n°13, mercredi soir. Que le premier essai était bien mais qu'en faisant re-cuire les graines de maïs encore entières, tout a brûlé. Que même avec le caramel le goût était plutôt immonde.
    Qu'ensuite on a regardé des épisodes de « Pushing Daisies » et que c'était über chouette.

    J'aurai pu raconter que j'ai passé la journée du jeudi à <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la BU" w:st="on">la BU</st1:PersonName>, à plancher sur un commentaire d'arrêt pendant 5 heures... Sans être ramassée au final.

    J'aurai pu raconter que le jeudi soir, Olivier étant rentré, nous étions censés manger dehors. Mais qu'on est allé s'acheter un énorme sanditcheuh, qu'on l'a mangé au Palais et qu'on a fini la soirée au Cid.

    J'aurai pu raconter que P'tit Jérémy m'a sorti du lit à 11h, vendredi matin. Qu'ensuite j'ai passé l'après-midi avec Olivier, un verre, un rendez-vous chez le coiffeur, « Las Vegas » et des Pitch !

    J'aurai pu raconter la dernière soirée au Delirium de la saison, le même jour. Que la sobriété était de mise sachant que j'endossais la veste de taxi. Que Bébert était très, très, TRES en forme. Qu'avec Jérémy on est rentré au Palais exactement 2 heures APRES avoir quitté le Delirium.

    J'aurai pu raconter que le samedi, il a enclenché « Remember the Time » de Michael Jackson et qu'il m'a fait toute la chorégraphie avec force moonwalk et jambes qui partent en laïve.
    Que Loïc nous a rendu une petite visite pour nous parler de son amoureuse.
    Que le soir on s'est fait un giga plat de pâtes à cinq : Jérémy, Charles, Timothée, P'tit Jérémy et mwa.

    J'aurai pu raconter que dimanche on est allé voir « Paris » et que, pour oublier les prises de têtes, en rentrant, avec ma Parano, on a profité d'une cigarette rigolote.
    Que le lendemain matin on était pas très fraîche. Que l'après-midi on est retourné au cinéma pour voir « Joyeuses Funérailles » et que la salle s'est bidonnée du début à la fin. :-)

    J'aurai pu raconter que le soir, Léa et Jérémy ont mangé avec mwa... des pâtes... Pour changer. Que les heures de sommeil de retard s'accumulent fortement.

    Booooon... J'pourrai toujours raconter ça une autre fois. ;-)


    5 commentaires
  • Lundi soir, après un re-visionnage (pour ma pomme) de « Juno » avec ma Parano, Jérémy, Timothée, Jérémy et Loïc nous retrouvent au Palais.

    S'ensuit une phrase qui restera désormais dans les annales...
    Timothée, en savourant son Prince de Lu :
     « En fait la vie c'est comme un Bichoco : tu commences par le début et tu finis par la fin. »
    Et tous, une moitié de Prince dans la main, tentant de laisser le chocolat sur un seul côté du biscuit, opinant violemment de la moumoute.
    Oui oui oui.
    C'est bien vrai.

    Mercredi soir, petit repas chez le très célèbre Jérémy aka Mr. Marquis, « Enregistres-mwa à Jérèm' ! Avec l'apostrophe à la fin ! ».
    Oui, notre star de Sanary.
    Il est de retour dans la vibrante cité d'Avignon.
    Crêpes au fromage et au jambon, aubergines à la tomate, Flammekuch', gâteau au chocolat.
    Que du diététique.
    Que du bon.
    Après une dizaine de cigarettes, « Jérèm' » nous sort le jeu-qui-te-fait-savoir-si-tu-connais-bien-tes-amis.

    - Alors là tu choisis entre les 4 propositions et tu les classes selon tes préférences.
    - Ok !
    - Et après nous on doit les classer selon ce que tu ferais...
    - Hein ?
    - Oui et dans cette case tu mets ton choix personnel.
    - De ?
    - Et tu peux aussi parier et mettre un joker.
    - Bon vas-y on commence tu nous expliqueras en route.

    A 23h58, après moult clins d'œil et messes basses, Anaïs, Jérémy et mwa nous écrions :
    - Bon j'vais aux toilettes !
    Flo en reste coi.

    Une bougie sur une part de gâteau plus tard, nous vouala de retour dans le salon, hurlant à tue-tête et massacrant allègrement « Joyeux AAaaaaanniversaaaaaaiiiireuh ! ».

    Le lendemain rendez-vous est pris à « Extramuros », surpraïze pour Flo encore, décidemment ce garçon n'en finit pas d'être surpris !
    On retrouve Vince, Gaspard, Charles, Alex, Eddine et Jérèm' (hé hé dis donc !), avec <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Parano. Pis"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Parano.">la Parano.</st1:PersonName> Pis</st1:PersonName> coupette de champagne avec les parents et repas entre nous, le vin coule à flot, je me retrouve avec un verre de Pastis, un autre de vin et la coupe de champagne devant les yeux :
    - Ouh lalala ! Alors atteeeeends... Je vais finir le Pastis, ensuite le champagne pis j'attaquerai le vin. Tu vois Anaïs : tout est une question d'ORGANISATION !

    A la fin du repas, Anaïs :
    - Tu sais, quand on était petits, je me demandais toujours pourquoi les adultes n'étaient jamais assis à la place qu'ils avaient au début du repas pour le dessert. Tu vois là, on fait pareil. Au fond ça veut dire qu'est un peu des adultes.

    votre commentaire